CayVelours-2.JPG

Hey.

Bienvenue sur mon blog. Retrouvez ici mes looks, mes voyages et mes billets humeurs. Bonne visite !

Papa, maman : J'ai besoin de vous

Papa, maman : J'ai besoin de vous

Papa-maman-blog-mode-bordeaux-2.jpg

Bonjour à tous,  

Vous vous souvenez de cette période de votre vie où tout vous rebellez ? Bien sûr que si vous vous en souvenez ! Oui, je parle bien de l'adolescence. C'est bien entendu la période où votre papa et votre maman vous semblent insupportables, où vos profs sont les pires du monde et où beaucoup de vos ami(e)s vous déçoivent. Peut-être même que certaines d'entre vous êtes en plein dedans.

Et bien moi, quand j'étais ado, j'étais insupportable. Susceptible au possible, agressive et qui n'en faisait qu'à sa tête. Insupportable, je vous dis !

Je n'ai pas eu la famille parfaite : pleine d’engueulade, de désaccord et parfois du mensonge. Tout comme je n'ai pas été la fille parfaite. J'ai vécu des années d'adolescences assez dures que ce soit à la maison ou bien à l'école. Dures, parce qu'elles m'ont fait me remettre énormément en question. Ce fut des années pendant lesquelles j'étais tiraillées entre la petite fille drôle et souriante et la jeune femme complexe que je devenais. Pendant tout ce temps, j'ai énormément gardé mes souffrances pour moi afin de ne pas attrister ou embêter les autres. Pensant que sourire était le remède à beaucoup de choses.

Pour simplifier la chose, je me suis construit une carapace un peu près aussi grosse que la muraille de Chine. J'ai laissé ma famille de côté pour la remplacer par mes ami(e)s. Merci à Claire et Adèle de m'avoir supporté pendant ces dures années et d'être toujours là après tant de temps. Et cette carapace m'a permis d'encaisser les coups les uns après les autres et de les renvoyer encore plus fort dans l'autre sens. Sans me vanter, je pense que ma force a été là. Savoir me relever, et prendre chaque claque dans la gueule comme une raison pour me battre encore plus.

Pendant toute cette période, je ne rêvais que d'une chose, avoir 18 ans et de me barrer. Oui, je ne pensais qu'à partir de chez mes parents. C'est triste à dire, mais à l'époque, je ne m'entendais pas avec eux et rentrer chez moi le soir était devenu un calvaire. Oui, j'ai des frères et sœurs, mais nous n'avons jamais vraiment été soudés... Puis j'ai eu 18 ans, j'ai passé mon permis et je suis partie. Pas juste dans un appartement à Paris. Non, je suis partie à l'autre bout de la France, vivre à Bordeaux. La libération ! Enfin dans mon appartement, seule. J'ai pris mon bébé chat et j'ai commencé à faire ma vie d'adulte. Et c'est là que tout se complique.

 

Papa maman, j'ai besoin de vous.

Et oui. On prend quelques années en quelques petites semaines. Faire ses courses, sa vaisselle, son ménage, ses lessives et gérer ses études en même temps ce n'est pas simple. Du coup, j'ai grandi bien vite et j'ai pris pas mal de recul sur tout ce qu'on a vécu. Et là, je me suis rendu compte des années que j'avais perdues avec ma famille. Que c'était eux qui me manquaient à ma vie et que tout ce qui s'était passé n'était pas bien grave. Oui, j'ai appris à pardonner, à tourner la page. Je ne dis pas que ça a été facile, pas du tout. Mais qu'est-ce que ça m'a fait du bien.

Petit à petit, je suis reparti à zéro avec mon papa et avec ma maman. J'ai retissé des liens et j'ai mis mon ego de côté. La distance m'a fait prendre conscience de tout l'amour que j'ai pour eux. De combien, ils me manquent et de combien leur avis peut être important dans ma vie. Alors oui, il y a encore des failles, des mésententes et des engueulades. Mais quelle famille n'en connaît pas ?

Alors je n'ai plus honte de le dire : j'ai besoin de mes parents. Comme une petite fille, malgré mes 3 années loin de mon papa et de ma maman. Malgré mes 21 ans qui arrivent à grands pas et malgré la distance. Malgré les amies en or que j'ai et l'amoureux génial qui partage ma vie. Effectivement, malgré tout ce que j'ai de génial dans ma vie, c'est d'eux dont j'ai le plus besoin. Et aujourd'hui, quand je vous parle, ils me manquent énormément. Ça fait plus d'un mois que je ne suis pas rentrée et je ne les retrouve que dans 3 longues semaines.

Je ne regrette rien bien sûr, ni l'ado indigne que j'ai été, ni les décisions que j'ai prise, ni la femme que je suis maintenant. Mais je voulais simplement leur dire merci d'avoir été ceux qu'ils ont été. Avec leurs défauts et leurs qualités. Et surtout, de m'avoir donné tout l'amour qu'ils pouvaient à chaque instant de leur vie.

Profitez de tout ce qui vous arrive, souriez, et ne regrettez jamais rien. Faites les choses quand vous en avez envie, mais apprenez également à pardonner. Cela prend parfois des années, mais sachez dire " Je t'aime " à votre famille. N'oubliez pas que c'est trop facile de les perdre. Profitez.

Cet article est un peu décousu comme tous ceux dans cette catégorie, je pense, mais je l'ai écrit comme il me venait. Avec beaucoup d'amour.

Et vous, c'est quoi votre histoire ?

Pleins de bisous mes chats !

Papa-maman-blog-mode-bordeaux-1

Look du dimanche : Pattern & Basic

Look du dimanche : Pattern & Basic

Dentelle et pantalon - Chic & Chill

Dentelle et pantalon - Chic & Chill