Marie Cay blog mode Bordeaux

Hey.

Bienvenue sur mon blog. Retrouvez ici mes looks, mes voyages et mes billets humeurs. Bonne visite !

5 mois de moi

5 mois de moi

MarieLingerie-2.jpg

Dans quelques jours ça fera 5 mois. 5 mois que j'ai décidé de tout plaquer et de démarrer une nouvelle vie. Cette nouvelle vie dont je vous parle tant, pleine d'ondes positives et de réalisation de projets. Cette vie dont j'avais secrètement envie depuis des années, mais que je n'avais jamais osé affronter. 5 mois que j'ai décidé de dire adieu à la plupart des piliers que je m'étais construit. 5 mois que j'ai décidé d'affronter ma plus grande peur : être seule. 5 mois de moi et de personne d'autre se sont écoulés et j'avais envie d'écrire et de faire le bilan. Un peu de manière égoïste, certes, mais j'en ai besoin je crois.

5 mois de moi

Il y a 5 mois, j'ai mis fin à ma relation avec celui avec qui j'espérais faire ma vie. Parce que je suis le genre de nana qui donne tout par amour. Qui aime plus que tout, et qui croit en l'impossible. J'aime démesurément, passionnément, trop parfois. En amour comme en amitié d'ailleurs. Mais j'ai eu besoin de vivre, pour moi, après plus de 8 ans à deux. L'envie de ne penser qu'à moi, à mes envies, à mes projets, sans devoir penser pour deux. J'avais besoin de liberté, d'évasion, d'avoir la sensation de vivre. Pour moi, et pas pour les autres, pour une fois.

5 mois de moi - lingerie
5 mois de moi - lingerie

Apprivoiser la solitude

C'était, et c'est toujours, ma plus grande peur. Être seule. Je ne l'avais jamais été depuis mes 14 ans. Je n'ai jamais appris à vivre sans un pilier, sans un homme dans ma vie. C'est peut être idiot pour certaines, mais j'en étais incapable. Il y a 5 mois, j'ai enfin pris mon courage à deux mains et j'ai décidé d'être seule. Je ne vais pas me mentir, c'est assez compliqué parfois. Souvent même, j'ai cette sensation d'abandon profond. Malgré les amis en or que j'ai, j'ai encore beaucoup de mal à rester seule. J'apprends, et j'ai déjà beaucoup appris, mais j'ai encore beaucoup - trop - de travail à faire sur moi-même. C'est la partie la plus compliqué à gérer pour moi, sur laquelle je me remet encore énormément en question. Je suis quand même assez fière de moi, car j'ai beaucoup grandit sur ce sujet et que je ne pensais pas être capable d'être seule aussi longtemps. Et si il y a bien une chose que j'ai pu confirmer grâce à ça, c'est que mes amis sont ce que j'ai de plus cher au monde. Ma famille, mon tout, mes piliers. Merci à eux d'être là tous les jours et de supporter, souvent, mes angoisses.

5 mois de moi - lingerie
5 mois de moi - lingerie

Apprendre à s'aimer

Au final j'ai toujours eu besoin de l'autre pour me trouver belle. J'ai toujours eu besoin d'un homme pour me dire que j'étais jolie. Depuis 5 mois je suis face à moi même, à mon corps et ses imperfections. Et je dois apprendre à m'aimer, moi, sans l'aide de personne. Moi toute entière. Apprendre à me trouver belle, à accepter de ne pas être parfaite. A apprivoiser qui je suis. C'est un exercice bien compliqué, bien plus que je ne l'aurais pensé. J'ai tous ces complexes que j'essaye tant bien que mal de cacher sur les réseaux sociaux. Tous ces doutes et ces petits trucs que je n'aime pas. J'ai décidé d'apprendre à vivre avec et surtout de faire tout pour les oublier. J'ai repris le sport, pour les quelques kilos que j'avais pris, j'ai fait mes premières photos en lingerie, chose que je n'aurais jamais osé il y a 5 mois. Et figurez vous que ça m'as énormément aidé pour aller bien, mieux. Alors ce n'est pas tous les jours simple, mais plus les jours passent et plus j'aime cette enveloppe corporelle qui est la mienne.

5 mois de moi - lingerie
5 mois de moi - lingerie
5 mois de moi - lingerie
5 mois de moi - lingerie

Accepter celle que je suis

Accepter son physique est une chose. Mais être en phase avec soi-même  est encore plus important pour moi. Je suis loin d'être parfaite, j'ai mes qualités et mes défauts, comme vous tous. Mais depuis 5 mois j'ai énormément appris et j'ai surtout compris beaucoup de choses. Je suis de celle qui donne tout, qui vit les choses à 200% et surtout qui est d'une franchise et d'une honnêteté sans  faille. Je ne sais pas mentir, impossible. Avant, je pensais que c'était mon plus grand défaut. 5 mois plus tard, je considère que c'est aussi ma plus belle qualité. 5 mois pendant lesquels j'ai été déçue, triste parfois, car les autres ne sont pas tous comme moi. Ces 5 mois pendant lesquels ma plus grande erreur a été de croire que si je tendais un beau filet, je n'y attraperais que de belles choses. Mais 5 mois pendant lesquels je me suis rendue compte, que moi, je n'avais jamais changé. Que je n'avais jamais rien eu à me reprocher, car j'avais donné ce que j'avais à donné, en restant moi même. Voilà 5 mois que j'apprends à aimer celle que je suis, profondément sensible avec cette carapace en béton armé. Moi et mes défauts. Mais aussi moi et mes qualités. Ma folie, mon humour à la con, ma susceptibilité, ma générosité, ma facilité à m'attacher, cette manie que j'ai de tout donner aux autres, ma gentillesse, mon agressivité parfois, mon excentricité, et toutes ces petites choses qui me sont propres.

5 mois de moi - lingerie
5 mois de moi - lingerie

Réaliser mes rêves et faire des projets

J'ai décidé de tout plaquer, en partie pour ça. Faire mes projets et réaliser mes rêves. Voyager, c'est ce que je préfère au monde. Il n'y a donc plus rien qui me retiens, et plus d'excuses à trouver. Cette année je vais énormément bouger et rien que d'y penser ça me rends heureuse. J'ai aussi décidé de changer plus ou moins de voie l'année prochaine et de lier la science à la communication. Beaucoup de projets sont en cours à ce sujet, mais pour le moment je garde ça pour moi. Je pense que cette partie là est celle qui a été la plus simple depuis 5 mois. J'avais tellement d'envies que c'était une évidence de faire ce qu'il fallait pour les réaliser. Alors effectivement, ça coûte cher et je dors très peu pour faire tout ce que j'ai envie tous les jours. Mais vous n'imaginez pas le bonheur de ne jamais s'ennuyer et de faire ce qu'on aime. Le bonheur de vivre, vraiment. Cette année j'ai fêté mes 22 ans et pour la première fois de ma vie, je n'ai pas eu l'impression d'être passé à côté d'une année de plus. Mais j'ai eu la sensation que cette année serai folle, et que enfin j'allais faire ce que j'aimais. Affaire à suivre !

5 mois de moi - lingerie
5 mois de moi - lingerie

Vivre

Je vis, peut être un peu trop, peut être trop fort parfois. Mais je vis, je dis oui à tout ce que le destin met sur ma route. Je fais - trop - d'excès, je dors peu, je ris beaucoup. Je vis à en tomber de fatigue certains soirs, à 200 à l'heure. Je ne tiens pas en place 5 min, je fais 300 choses par jours, j'ai de nouveaux projets tous les jours. Je vis de manière démesurée sûrement, mais je n'ai jamais été aussi heureuse que ces 5 derniers mois. Malgré les moments compliqués, les déceptions, les jours de doutes. Je ne me suis jamais sentie autant moi, autant en vie. A 22 ans il était temps. Et je ne compte pas m'arrêter de si tôt. Je suis heureuse, et ça n'as pas de prix. Alors il me reste encore beaucoup à apprendre, beaucoup de travail à faire sur moi même. Mais je sais qu'il faut du temps pour tout ça !

5 mois de moi - lingerie
5 mois de moi - lingerie

Photos : Clément Dietz

Il y a 5 mois j'ai pris la décision la plus dure de ma vie, mais aussi la meilleure. Il y a 5 mois j'ai commencé à vivre.

La petite robe en velours

La petite robe en velours

Bleu & basique

Bleu & basique