Marie Cay blog mode Bordeaux

Hey.

Bienvenue sur mon blog. Retrouvez ici mes looks, mes voyages et mes billets humeurs. Bonne visite !

Apprendre à s'aimer

Apprendre à s'aimer

Il y a quelques semaines, je vous partageais le premier article de cette série, tournée sur le développement personnel et le bien-être. Je vous y parlais solitude et vous partager mon expérience sur la question. Aujourd'hui, je reviens avec le deuxième article de cette série pour aborder le deuxième point sur lequel je me suis concentré au cours des derniers mois. C'est peut-être le plus compliqué de tous, mais surtout un des plus longs à réaliser, pour ma part. Aujourd'hui, il est temps d'apprendre à s'aimer.

Oublier les autres

Le plus gros problème de la société dans laquelle nous vivons, c'est ces dictas de la beauté. De la femme et de l'homme parfait, sans défauts. Ces images d'hommes ou de femme au corps qui ne ressemble jamais à celui de l'homme ou de la femme lambda. Ces visages à la peau lisse, ces cuisses sans cellulite, ces fesses rebondies et ces abdos bien tracés. On nous impose l'idée d'un physique idéal, quand finalement, ce sont nos différences qui sont importantes, qui font notre identité et notre singularité.

C'est peut-être la partie la plus dure à changer, mais c'est aussi la plus importante. Pendant trop, longtemps, je me suis demandé ce qu'allais penser les gens de moi, ce qu'ils allaient dire. Mais en grandissant, j'ai appris à arrêter moi-même de juger les autres sur un physique, une taille de pantalon. J'ai appris à connaître, à écouter et à apprécier les autres pour ce qu'ils sont et non pour ce à quoi il ressemble. Et croyez moi, j'ai parfois été surprise de la vraie beauté des gens, à qui je n'aurez jamais pris la peine de parler avant. Encore une fois, tout commence par vous.

Aujourd'hui, je me rends compte que la vie est beaucoup trop courte pour perdre votre temps à juger, à critiquer. Je me concentre sur ma vie, et j'ai déjà bien assez à faire pour qu'elle soit épanouie et heureuse, je n'ai pas besoin de m' occuper de celle des autres.

Finalement, en arrêtant de juger les autres, j'ai aussi appris à oublier ce qu'eux pouvaient penser de moi. Ça s'est fait plutôt naturellement, puisque moi, je ne fais plus attention à ce que les autres peuvent faire, alors pourquoi les autres le feraient. C'est un peu un état d'esprit au final ! Et je me suis vite rendu compte que plus on assume qui l'on es, notre physique, nos fringues, moins les gens jugent. Et il y a une chose que je me dis souvent : mais pour qui je vis réellement ? Moi ou les autres ? Ce qui importe au fond, c'est moi. Alors, arrêtez de vivre au travers de ce que les autres pourraient penser de vous, vivez pour vous.

apprende à s'aimer

Accepter de ne pas être parfaite

Le corps parfait n'existe pas.

Lisez et relisez cette phrase 300 milliards de fois s'il le faut. Mettez-la vous bien dans la tête avant de commencer quoique ce soit d'autre.


Premièrement, le corps parfait n'existe pas, car c'est un "idéal" qu'on nous a imposé via les publicités et les médias. Ce n'est absolument pas une vérité mais simplement une image qu'on nous a implanté bien trop tôt dans la tête et qui nous donne l'impression que NOTRE corps n'est pas aux normes.

On a tous ces petits trucs qui nous complexe. Je n’appellerais pas ça des défauts, car ça n'en ai pas. Je dirais plutôt que c'est des imperfections qui nous dérange, que nous n'aimons pas. Que nous trouvons bien trop voyantes comparé au reste. Mais il y a une chose qu'il faut comprendre, c'est que vous n'arriverez jamais à changer du tout au tout. Alors il faut accepter de ne pas être parfait, d'avoir ces petites imperfections qui sont les vôtres. Souvent, tout est question de morphologie, vous êtes fait comme ça et vous pourrez faire tout ce que vous voulez, ça ne changera pas grand chose.

Il faut se mettre en tête que ce sont ces petites choses qui font de nous ce que nous sommes, ce sont elles qui nous différencient les uns des autres et qui nous rendent unique. Il faut comprendre que personne ne pourra jamais vous ressembler, comme vous ne ressemblerais jamais à personne. Et c'est exactement ça qui fait la beauté de qui vous êtes.

apprendre à s'aimer

Avancer et vivre avec

Nos complexes, il faut apprendre à vivre avec. Il y a deux options qui s'offrent à vous : les accepter totalement ou faire en sorte que ça change.

Il y a ces choses que vous ne pourrez jamais changer, sauf si vous optez pour la chirurgie – mais vous vous doutez bien que je ne suis pas pour ce genre de chose. Un nez de travers, une cicatrice, des petits seins, et j'en passe. Ces choses-là, vous allez être obligé de vivre avec, alors autant en tirer le positif et les accepter complètement, non ?

J'ai longtemps complexé sur ma petite poitrine, pas dans les normes de la «femme parfaite», avant de me rendre compte que je ne pourrais jamais rien y changer et que finalement ce n'est pas plus mal comme ça. Aujourd'hui, je me rends compte que pour faire du sport, pour porter des grands décolletés, pour acheter de la lingerie, et pour pleins d'autres trucs, avoir des petits seins est finalement un avantage. Et j'en suis arrivé à les assumer presque complètement. Ils restent mon petit complexe, mais que j'essaye tous les jours de mettre en avant et d'accepter. D'ailleurs j'ai, depuis cet été, commencé à ne plus porter de soutien-gorge quand ça n'étais pas nécessaire. Et ça, croyait moi, c'est une avancée assez énorme pour moi !

Ensuite, il y a ces choses sur lesquelles on complexe mais qui peuvent être changées : les quelques kilos que vous considérez en trop, la cellulite - que l'on a toutes je vous rassure – sur vos cuisses, votre couleur de cheveux,... Si vraiment ces choses-là vous obsèdent, changez les !

Rien n'arrive tout seul dans la vie, si vous pouvez les changer alors faîtes le. Se plaindre et se morfondre ne feront pas avancer votre problème. Après 4 ans à Bordeaux sans faire de sport, j'avais pris quelques kilos et je n'aimais plus le corps que j'avais. J'ai passé 4 ans à me plaindre sans rien faire, évidemment ça n'as pas fait revenir le corps que j'avais étant ado ! Alors depuis septembre, j'ai repris le sport et perdu quasi tout ce que j'avais pris. Je retrouve, doucement, le corps que j'avais et dans lequel je me sens bien.

Vous ne pouvez pas attendre du changement si vous ne vous décidez pas à changer. Alors prenez les décisions qui sont bonnes pour vous. Arrêtez de vous morfondre et agissez !

Photos : Clément Dietz

Stylisme : Akita

Lieu : La Course , maison d'hôte

N'oubliez jamais que vous êtes uniques, et trouvez dans vos "défauts" le positif. Ils doivent devenir secondaires et ne pas vous empêcher de vous assumer comme vous êtes. Vous êtes belles comme vous êtes et surtout, vous êtes vous. Et c'est bien ça le principal.

On se retrouve très vite pour un nouveau billet sur l'acceptation de soit. Je prends beaucoup de plaisir à vous écrire ces articles et j'espère sincèrement qu'il vous apporte autant qu'à moi. En attendant, prenez soin de vous.

Love ❤

Revisiter la jupe midi

Revisiter la jupe midi

Grosse maille & jupe turquoise

Grosse maille & jupe turquoise