CayVelours-2.JPG

Hey.

Bienvenue sur mon blog. Retrouvez ici mes looks, mes voyages et mes billets humeurs. Bonne visite !

Arreter la pilule : Pourquoi et à quel prix ?

Arreter la pilule : Pourquoi et à quel prix ?

Il y a 51 ans seulement, en 1967, la pilule contraceptive est autorisé à la vente en France grâce à la loi Neuwirth . Une révolution à une époque où aucune contraception n'existe et pendant laquelle l'avortement des femmes est interdit. Ce petit comprimé devient vite l'indispensable des femmes qui souhaitent contrôler l'arrivée ou non d'un enfant dans leur vie. Mais 50 ans après qu'en est-il de la pilule ? De ses effets ? De la contraception en général ?

Disclamer : Je ne suis ni médecin, ni gynécologue. Cet article a uniquement un but informatif ! Je ne préconise aucune contraception plus qu'une autre, je ne conseille (ou déconseille) pas non plus la pilule. Le but étant d'informer et de permettre à chacune de trouver la contraception qui lui convient. Évidement parlez en a votre médecin ou votre gynécologue avant de commencer une contraception !

Arrêter la pilule : Pourquoi et à quel prix ?

Arreter la pilule , pourquoi ?

1 - La pilule c'est quoi ?

Plus d'une femme sur deux de moins de 40 ans - selon le ministère de la santé - soit 58% des femmes, prends chaque jour la pilule contraceptive. Passé 40 ans, la contraception la plus répandue est le stérilet. Sur ces 58%, quel est le nombre ayant été réellement informé de ce qu'est la pilule, de ses effets positifs et négatifs et des moyens qu'il existe pour le substituer tout en restant protéger ?

La pilule contraceptive, est une contraception comme sont nom l'indique. C'est à dire qu'elle permet d'éviter la grossesse. Enfaite, cette méthode de contraception bloque l'ovulation de la femme et ne permet donc pas à l'ovule de pouvoir être fécondé. La pilule est une contraception fiable quasiment à 100% si elle est prise chaque jour sans oubli. Ce petit cachet est en faite un concentré d'hormone féminine : les œstrogènes et la progestérone. Le dosage oestrogènes/progestérone varie en fonction de la pilule prescrite, et chaque femme ne réagit pas de la même manière à tous les dosages. Les mieux tolérées sont les pilules microdosées en oestrogènes car c'est cette hormone qui produit le plus d'effets secondaire - dont on parlera par la suite.

Il existe également des pilules dites progestative, qui ne contiennent pas d'oestrogène et qui se prennent en continu. Ces pilules entraine donc l’absence totale de menstruations - ou règles - tout au long de sa prise.

2 - Pourquoi j'ai commencé la pilule ?

Mes premières règles sont arrivées à l'âge de 14 ans - oui j'ai eu de la chance sur ce coup - et ne m'ont pas épargnés niveau douleur. Dans la foulée j'ai rencontrée mon premier copain, avec qui je suis restée quasiment 3 ans. A l'époque la pilule me paraissait être le meilleur moyen de lutter contre mes douleurs aux ventre, mon acné et d'être tranquille niveau contraception. Ma gynécologue de l'époque ne m'as pas posé plus de question que ça, m'as prescrit la pilule et m'as simplement expliquer comment bien la prendre pour qu'elle soit efficace. Et basta ! Aucune explications sur les effets qu'elle aurait, les autres moyens de contraceptions, etc..

J'ai tout d'abord pris la pilule Leeloo Gé, qui est celle qui est fréquemment donné pour première pilule car elle convient à bon nombre de femmes. Après deux ou trois mois d'utilisation, des saignements apparaissaient pendant ma prise de pilule, ce qui d'après la gynécologue correspondait à un trop faible dosage de la pilule. Elle m'as donc prescrit Ludéal Gé , qui m'as convenu pour les 7 années qui ont suivies.

3 - Les avantages et les inconvénients

Les avantages, on les observe très vite après avoir commencé la pilule. Concernant les inconvénients ce serait vous mentir que je les ai vus arriver. Je dirais même que je ne les ai clairement identifier qu'après l'avoir arrêter.

Les points positifs :

Oui, parce que malgré tout ce qui se dit en ce moment sur la pilule. Cette contraception a aussi ses bons côtés qu'il faut souligner. C'est d'ailleurs ces points là qui sont mis en avant par les médecins, les gynécologues et les autres femmes et qui pousse beaucoup de jeunes filles à prendre la pilule sans se poser plus de questions.

  1. Elle est efficace à quasiment 100% et permet de s'abstenir des préservatifs - a condition d'avoir un partenaire régulier et de vous être fait dépistés évidement - ce qui est plus agréable lors des rapports sexuels.
  2. Elle réduit considérablement les douleurs aux ventre pendant vos règles ou supprime complétement vos menstruation selon la pilule préscrite
  3. Elle diminue également l'acné
  4. C'est remboursé par la sécurité sociale ( en général)

Les points négatifs :

Je vous parlerais plus en détails des effets que la pilule a eu sur moi après, puisque je n'en ai pris conscience qu'après l'avoir arrêté. Cependant quand on se penche sur la notice de la pilule et que l'on regarde les effets secondaires on trouve des choses improbables. La liste est longue mais voici les effets secondaires principaux :

  1. Réactions allergiques
  2. Nausées et vomissements
  3. Apparition de caillots sanguins
  4. Diminution de la libido
  5. Sautes d'humeurs
  6. Dépression
  7. Prise de poids

4 - Pourquoi j'ai arrêté la pilule

J'ai décidé d'arrêter la pilule après 9 ans à la prendre tous les jours. 9 années pendant lesquelles elle m'as permis d'éviter les douleurs au ventre, une bonne partie de l'acné à l'adolescence et a permis de réguler mes cycles à l'heure près. Cette décision s'est faite sans trop de raisons à vrai dire. Et ce n'est qu'après l'avoir arrêté que je me suis rendue compte de tous les effets positifs comme négatifs qu'elle avait eu sur moi pendant des années. Arrivé à la fin d'une plaquette et à la date de validité de mon ordonnance, impossible d'avoir RDV chez une gynécologue avant des mois, j'ai décidé de ne plus la prendre. A l'époque j'étais en couple et j'ai eu la chance d'être supporté dans cette décision par mon compagnon de l'époque. Sur ce point également, il faut que vous compreniez bien que c'est VOTRE choix. Si vous copain ne vous soutient pas, changez de copain pas d'avis !

En plus de cela, j'avais eu plusieurs discussion entre copines et une chose était unanime : la pilule nous donnait des sautes d'humeurs et diminuait clairement notre libido. Et on va pas se mentir, a 20 ans ça craint. Ces deux choses là étaient aussi au fond de ma tête et on en partie contribué à mon choix.

5 - A quel prix ?

Arrêter la pilule n'est pas une chose bénigne,  dans le positif comme dans le négatif, c'est un choix qui change beaucoup de chose. Les premières semaines, voire les premiers mois après l'arrêt de la pilule, je n'ai observé aucun changements. Que ce soit sur mes humeurs, sur mes cycles, sur ma libido ou encore sur mes règles. J'étais toujours aussi régulière, sans douleur pendant mes règles et toujours avec mes sautes d'humeurs. C'est seulement après 5-6 mois d'arrêts que j'ai commencé à voir le des changements qui s’amplifient avec les mois qui passent.

Ce qui a principalement changé, presque 1 an après l'arrêt de la pilule, c'est les sensations que j'ai. C'est assez compliqué à expliquer, mais je ressens à nouveau mon corps et les changements qui s'opèrent à l'intérieur tout au long de mon cycle. Par exemple, je vois mon humeur changer au cours de mon cycle, mais de manière naturelle. Autre exemple, j'ai tous les symptômes du syndrome pré-menstruel ( SPM) que je ressens à nouveau. C'est bizarre mais c'est finalement tellement plus rassurant de savoir que tout va bien, de sentir que c'est normal. Enfin, deux grands points, et pas des moindres, se sont fait ressentir ces derniers mois : je suis de bonne humeur les 99% du temps et j'ai retrouvé une libido "normale".

Pour résumer, depuis l'arrêt de ma pilule j'ai :

  1. A nouveau des sensations
  2. Une libido à nouveau normale
  3. Une humeur globale positive

Mais évidement il y a aussi des points négatifs ! J'ai de nouveau des règles douloureuse, parfois vraiment beaucoup, et un état de fatigue énorme pendant ma semaine de règles. J'ai également des nausées, chose que je n'avais pas avant. Puisque j'ai retrouvé mes sensations corporelles, j'ai aussi la poitrine hyper sensible quelques jours avant et pendant ma semaine de règles. Et j'ai des sautes d'humeur pendant mes règles, choses que je n'avais plus avec la pilule. C'est très compliqué à gérer lorsque pendant 9 ans - quasiment depuis le début de mes règles - je n'ai eu aucune douleur, aucun désagréments dus à mes règles.

Pour résumer l'arrêt de ma pilule a aussi entraîné :

  1. Des règles plus douloureuses et fatigantes
  2. Un syndrome pré-menstruel (SPM) bien présent
    1. Des cycles moins réguliers
Arreter la pilule , pourquoi ?

6- FAQ

  • Avait tu un cycle régulier avant de prendre la pilule ? Et maintenant que tu ne la prends plus ?

Avant de prendre la pilule mes cycles n'étaient pas parfaitement réguliers mais à 2/3 jours prêts j'étais toujours "dans les temps". Après l'arrêt de la pilule j'ai continué a être réglée comme une horloge - à l'heure prêt - pendant plusieurs mois. Depuis quelques mois ça reviens comme avant, doucement mais sûrement. Le temps que mon corps élimine les 9 années d'hormones...

  • Avait tu mal au ventre pendant tes règles avant la prise de la pilule ? Et après ton arrêt ?

Oui ! Et c'est une des raisons qui m'as poussé à prendre la pilule pour la première fois. Les premiers mois après mon arrêt je n'avais absolument pas mal, comme avec la pilule. Ces 3 derniers mois, je souffre le martyr les 2 premiers jours de mes règles : douleurs, nausées, faiblesse physique. Beaucoup plus qu'avant la prise de pilule....

  • Quels sont les autres moyens de contraception ?

Il en existe une multitude, je vous renvoie vers cet autre article que j'ai écrit à ce sujet, avec le témoignages de beaucoup d'entre vous - encore merci - sur chacune des contraceptions.

  • Pourquoi la pilule est-elle néfaste ?

Je ne suis pas médecin donc je ne me permettrais pas de dire qu'elle est néfastes ou bénéfiques. Je ne prône pas le fait de l'arrêter ou de la prendre. Mais ce que je sais c'est que les effets secondaire sont assez nombreux et que l'on est assez mal informés sur le sujet.

  • Avais-tu entendu parler de la méthode d'arrêt progressive ?

Non, jamais.... Mais je me suis renseignée pour vous et voilà quelques lignes pour résumer cette méthode : " En simplifié, vous découpez votre pilule en morceaux.  Vous allez progressivement prendre des morceaux en moins.Donc si vous la découpez en 4, vous prenez un quart en moins, puis la moitié, etc… L’idée est de vous sevrer progressivement, sur une période de plusieurs mois. Bien sûr, pendant ce sevrage, vous n’avez plus de moyen contraceptif fiable. Si vous souhaitez être protégée, il faudra trouver une autre contraception. "- Source ici

  • Combien de temps as-tu mis à récupérer tes règles ?

Elles ne se sont jamais arrêtées en faite ! Car je n'avais pas une pilule continue, j'ai donc toujours eu mes règles.

  • Quels changements (moraux, physiques, sur ta peau, etc..) as-tu observé après ton arrêt ?

Comme expliqué plus haut, je suis d'humeur beaucoup plus joyeuse, j'ai une meilleure libido et je j'apprends à écouter mon corps. Pour ma peu il n'y a pas de changements énorme et niveau physique je suis plus en forme, sauf pendant ma semaine de règles.

  • Pourquoi tu retrouve des "sensations" ?

Les règles sous pilules sont "fausses", votre corps ne fait plus rien tout seul et vous n'avez donc plus aucune sensations - ou très atténuées - avant et pendant les règles. Il faut énormément de temps au corps pour éliminer toutes les hormones suite à l'arrêt de la pilule. Je découvre donc progressivement des sensations que je ne connaissaient même pas, j'apprends à écouter mon corps.

  • Prends-on du poids à l'arrêt de la pilule ?

Personnellement je n'en ai pas pris et après avoir lu plusieurs article sur le sujet, la plupart des femmes ont même tendance à en perdre. Et oui, car la pilule fait souvent prendre du poids à cause des hormones qu'elle contient. L'arrêter contribuerait donc en général à une perte de poids.

  • As-tu eu de l'acné après avoir arrêté ? Comment le traites tu ?

Je ne me souviens pas en avoir eu plus qu'avec la pilule. La chose que j'ai remarqué c'est surtout une fluctuation de celui-ci. Je vais avoir plus de boutons les quelques jours d'ovulation et pendant mes règles. Car ce sont les deux moments du cycles avec les plus grands changement hormonaux. Mais ce n'est pas non plus la mer à boire. Je ne traite pas mon acné car je n'en ai pas énormément. J'hydrate ma peau tous les jours, la protège du soleil, je bois beaucoup d'eau. Évidement quand je mange gras et quand je bois de l'alcool ça ne me ratte pas !

  • Quelle contraception utilise-tu ? Compte tu reprendre une contraception hormonales par la suite ?

Actuellement j'utilise les préservatifs, contraceptif sur mais pas pratique et très onéreux sur le long terme. Le temps de trouver la bonne gynéco et la contraception qui me convient le mieux. Ne jamais dire jamais, même si j'aimerais éviter de reprendre une contraception avec hormone c'est compliqué ! En effet la plupart des contraceptions proposées aux femmes sont à bases d'hormones sauf quelques unes qui sont souvent peu fiables. Je réfléchis actuellement au stérilet au cuivre, et je vous en parle juste ici d'ailleurs.

 

J'espère que cet article aura permis de répondre à certaine de vos  questions ! La contraception est un sujet bien trop important et encore beaucoup trop tabou. Je vous ai également mis en ligne un article sur les différents type de contraceptifs ainsi que des témoignages sur l'utilisation de celles ci. J'espère qu'il vous aidera également à choisir LA contraception qui vous convient le mieux ! N'hésitez pas aussi à partager votre expérience sur la pilule en commentaire, chaque expérience est bonne à entendre !!

Love

 

Les alternatives à la pilule contraceptive

Les alternatives à la pilule contraceptive

Ma petite robe jaune à carreaux

Ma petite robe jaune à carreaux